Bitcoin
19,827
Bitcoin
$ 20,170
Bitcoin
19,827

Cinq accords de coopération entre la RCA et le Rwanda

Paul KAGAME et TOUADERA

C’est le fruit de la visite du président rwandais, Paul Kagamé, à Bangui, Mardi 15 octobre 2019. Le président Touadéra a ainsi reçu sa première visite présidentielle africaine.

Les documents signés concernent trois mémorandums d’entente portant respectivement sur la création de la grande commission entre les deux pays, la promotion et la protection des investissements, le cadre de partenariat stratégique dans les domaines des secteurs minier et pétrolier; un accord de coopération militaire et un accord sur la promotion et la protection des investissements.

Au-delà de la signature des accords et mémorandums, le président Kagamé a reçu du maire de Bangui, Emile-Gros-Raymond Nakombo, la clef de la cité. Par la suite, il a été élevé au rang de commandeur de l’ordre de la reconnaissance centrafricaine par le président Faustin-Archange Touadéra.
Depuis quelques temps, le Rwanda apparaît comme un partenaire important pour la quête de la paix en République centrafricaine, avec des contingents mis à la disposition de la mission onusienne en Centrafrique MINUSCA. Ce pays participe également à la formation des militaires des Forces armées centrafricaines (FACA), dans la perspective de la restructuration de l’armée.

La signature de ces accords est intervenue lors de la visite d’Etat de quelques heures du président Kagamé dans la capitale centrafricaine. « Je souhaite que nos relations bilatérales soient un modèle de coopération Sud-Sud fondée sur les valeurs cardinales de la solidarité, du partage, et de l’intégration africaine capables de résister aux aléas du temps et de se pérenniser dans l’histoire », a déclaré le président centrafricain, Faustin-Archange Touadéra. « La République centrafricaine veut s’inspirer de l’expérience, de l’exemple, et du modèle rwandais pour bâtir une nation forte, unie et prospère », a-t-il ajouté.

« Aucune nation n’est otage pour toujours de son passé. Il y a toujours un choix qui peut être fait collectivement pour construire un futur dans lequel chaque citoyen a le sentiment de dignité et d’appartenance. Pour le Rwanda, le processus de construction de la paix a été un engagement ferme en faveur de l’unité nationale», a affirmé Paul Kagamé.