fr
fr
Bitcoin
61,625
Bitcoin
$ 67,046
Bitcoin
61,625

Projet d’entrepôts pour réduire les pertes post-récolte d’oignons au Cameroun

Le Cameroun s’apprête à investir près d’un demi-milliard de FCFA dans la construction de quatre entrepôts de stockage, dont deux dédiés aux oignons, dans les régions septentrionales. Cette initiative, préfigurant la deuxième phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa II), vise à améliorer la conservation des produits agricoles et à réduire les pertes post-récolte.

Dans le cadre de la deuxième phase du Projet d’appui au développement des filières agricoles (Padfa II), le Cameroun annonce un investissement majeur dans la construction de quatre entrepôts de stockage pour les produits agricoles, avec une allocation spéciale pour les oignons. Cette initiative ambitieuse, dirigée par la coordinatrice du projet, Helène Misse Marigoh, prévoit un budget approchant le demi-milliard de FCFA.

Christian Kouebou, spécialiste des technologies post-récolte et de la nutrition au sein du Fonds international de développement agricole (FIDA), explique dans une interview accordée au journal public Cameroon Tribune que ces entrepôts auront pour mission d’aider les coopératives et les organisations de producteurs vulnérables des zones rurales à améliorer la conservation de leurs ressources alimentaires, en se concentrant particulièrement sur les oignons. L’objectif ultime est de doter ces communautés d’infrastructures modernes et performantes pour leur développement agricole.

Le FIDA, acteur clé dans le financement de ce projet, s’est engagé à investir 28,5 milliards de FCFA dans les filières du riz et de l’oignon de 2020 à 2026, dans le cadre de la deuxième phase du Padfa. Pour les oignons, l’objectif est de dépasser la production annuelle de 200 000 tonnes, afin de répondre à la demande croissante sur le marché. La première phase du Padfa a déjà démontré son efficacité, avec une augmentation du revenu moyen des producteurs d’oignons d’environ 60% et une réduction significative des pertes après récolte, passant de 18% à 10% en un an grâce aux interventions du projet.

En somme, ce projet d’entrepôts de stockage s’inscrit dans la stratégie du Cameroun pour améliorer les conditions de conservation des produits agricoles, en mettant l’accent sur les oignons. Soutenu par le FIDA, il représente un pas important vers le développement durable des filières agricoles du pays.