fr
fr
Bitcoin
56,510
Bitcoin
$ 60,655
Bitcoin
56,510

Industrie forestière au Congo-Brazzaville : l’essor du second pilier économique s’affirme !

Fin août autour du thème : «L’artisanat congolais : jeunesse et emplois » se célèbre le Salon des métiers du bois. Le bois est l’une des valeurs prédominantes de la République du Congo.

Le bois sous-tend 14 000 emplois au Congo. Fait exaltant pour les travailleurs de la filière boisière, une politique d’encouragement est mise en place afin de favoriser l’épanouissement de ceux-ci. Le Salon des métiers du bois fait partie de ces initiatives qui prêtent à l’engouement. En effet, c’est l’occasion pour une centaine d’artisans de montrer comment façonner cette précieuse matière première. Ce salon en est à sa troisième édition et le but est qu’il puisse créer davantage d’emplois chez les jeunes.

À propos de variétés, l’on en trouve tellement au Congo, des rares et précieuses tirées de sa riche forêt. On y rencontre des sculptures et autres fabrications à base de l’ébène gris, du wengé ou bois de fer, de bilinga, de l’anigré ou du sapelli.

Les réalisations faites à partir du bois visent certes le développement de l’économie et permettent l’affirmation de la culture congolaise, mais aussi elles favorisent la protection de l’environnement. La deuxième composante a été rendue possible grâce à l’interdiction de l’État d’exporter du bois brut. Quant à la dernière, les résidus après l’exploitation du bois ne sauraient polluer, car ils sont remodelés en objets artisanaux.

Par ailleurs, une loi exige que désormais les édifices de l’État soient décorés ou ornés par les œuvres des artisans congolais. Aussi, cette deuxième puissance de l’économie devrait connaître une meilleure croissance car il existe d’ores et déjà une soixantaine d’unités de transformation de la matière et tout un attirail pour les potentiels investisseurs. Le Salon laissait donc présager le futur glorieux de cette filière non seulement pour la République du Congo, mais aussi pour l’Afrique. D’ailleurs, la plupart des objets exposés ont été vendus. Six autres pays y étaient conviés, dont Madagascar, invité d’honneur.