fr
fr
Bitcoin
60,082
Bitcoin
$ 64,317
Bitcoin
60,082

Du projet à la réalisation : l’interconnexion des pays de la zone Cemac sera bientôt totalement effective !

Onze projets avaient été plébiscités en vue de l’interconnexion des capitales lors d’une table ronde de mobilisation de financements, tenue en 2020 à Paris. Aujourd’hui, cela est en train de devenir une réalité, car le dernier virage a été enclenché en mai 2023.

À l’issue de ce forum tenu par les dirigeants des pays Cemac, il avait été résolu la construction
d’importantes infrastructures dans le but de relier ces pays. L’interconnexion est plurielle, car
elle passe par le ralliement de réseaux électriques, de la fibre optique, des raccordements
hydroélectriques et routiers également, et ce, en onze points/projets bien spécifiques en
fonction des besoins sous-régionaux.
L’avancée des dix premiers projets est effective, tandis que le démarrage du dernier laisse
entrevoir une Afrique centrale qui réalise l’intégration régionale. Ce dernier est la construction
du treizième corridor qui part de la région de Sangha au Nord-Congo à la frontière
centrafricaine.
Le point a été fait ce 25 septembre, l’avancée est satisfaisante quoique des perturbations ont
quelque peu ralenti la réalisation, à savoir la crise sanitaire et la guerre russo-ukrainienne. Le
professeur Michel-Cyr Djiena Wembou, secrétaire permanent du Programme économique et
financier de la Cemac (PREF-Cemac) confirme ce fait. Il déclare : « 80% de ces projets ont
effectivement démarré. Il ne s’agit pas de théorie. Les chiffres sont là. L’interconnexion entre
quatre pays de la sous-région est effective et ça marche ». Ces quatre pays sont les principaux
pays concernés : la Guinée Équatoriale, le Gabon, le Cameroun et la RDC.
Les chantiers d’intégration devront se poursuivre et pour cela, prochaine table ronde prévue en
novembre prochain.