fr
fr
Bitcoin
53,090
Bitcoin
$ 57,843
Bitcoin
53,090

Ruben Östlund : Le Visionnaire à la Tête du Jury de Cannes

Le réalisateur suédois, acclamé pour ses films acides et satiriques, se voit confier une nouvelle responsabilité de taille. Ruben Östlund, déjà détenteur de deux Palmes d’or, présidera le prestigieux jury du Festival de Cannes lors de sa 76e édition, du 16 au 27 mai prochains. Son approche critique et dérangeante de la société occidentale a marqué les esprits, faisant de lui une figure incontournable du cinéma contemporain.

Le cinéma de Ruben Östlund est comme un miroir acéré renvoyant les turpitudes de la société occidentale. Le réalisateur suédois, âgé de 48 ans, est un habitué des sujets délicats et des situations dérangeantes. C’est avec cette verve satirique qu’il a déjà reçu deux Palmes d’or, dont la dernière pour « Sans filtre » en 2022.

La nouvelle de sa nomination à la présidence du jury du Festival de Cannes pour sa 76e édition a créé l’événement. Né à Styrsö, Östlund a parcouru un chemin cinématographique jalonné de films marquants depuis son premier long-métrage en 2004. Auteur de six films, il est à la fois adulé et controversé pour son goût de la satire malaisante et son appétit pour le sordide.

Son parcours à Cannes est déjà bien établi. « Happy Sweden » (2008), une plongée corrosive dans la société suédoise, a été présenté à Un certain regard. « Play » (2011), une exploration des tensions sociales entre jeunes, a été sélectionné à la Quinzaine des réalisateurs. « Snow Therapy » (2014), qui dissèque les relations familiales après une avalanche, a également fait sensation à Un certain regard.

Plus récemment, « Le Square » (2017), une critique cinglante du monde de l’art contemporain, et « Sans filtre » (2022), une incursion scatologique dans les méandres du capitalisme, ont confirmé son statut d’auteur visionnaire. Le succès public de « Sans filtre » en France, avec 568 000 spectateurs, démontre que le regard percutant d’Östlund sur la société trouve un écho chez les spectateurs.

Ruben Östlund, humble et fier, a réagi à sa nomination : « Je suis heureux et empreint d’humilité de présider le jury du Festival de Cannes cette année. Rien ne suscite autant le désir du cinéma que l’ouverture du rideau sur un film en compétition à Cannes. C’est une chance incroyable d’être entouré de ces fins connaisseurs que sont les festivaliers de Cannes. Je crois fermement que le cinéma traverse une période cruciale. Le cinéma est une expérience collective, un partage qui transcende la simple sécrétion de dopamine devant un écran individuel. »

La présence de Ruben Östlund à la tête du jury promet une édition du Festival de Cannes haute en couleurs, avec un regard critique et visionnaire sur le monde cinématographique contemporain.