fr
fr
Bitcoin
27,810
Bitcoin
$ 29,383
Bitcoin
27,810

Football : l’avenir incertain de Clarence Seedorf sur le banc de touche camerounais

Certains Camerounais le tiennent pour responsable de l’élimination des Lions indomptables du Cameroun à la Can Egypte 2019.

Le Cameroun a perdu son titre de champion d’Afrique des nations de football. En perdant (3-2) en huitièmes de finale de cette compétition, le pays de Samuel Eto’o a dû plier bagage et rentrer au bercail. Une performance décevante, mal digérée par le public qui tient pour responsable, Clarence Seedorf et son adjoint Patrick Kluivert. 

Le coach des Lions fait d’ailleurs la Une de certains médias camerounais ce jeudi 11 juillet, qui l’accusent d’avoir disparu de la circulation depuis le 6 juillet. D’autres ont ouvert le débat pour demander à leurs lecteurs s’ils sont pour ou contre le limogeage de l’entraîneur néerlandais. Il a pourtant présenté des excuses au peuple camerounais pour l’élimination précoce de son équipe nationale.

Le contexte de la participation des Lions indomptables a été marqué par de nombreux couacs. Les joueurs ont menacé de ne pas quitter le pays si leurs primes (20 millions de francs CFA chacun) n’étaient pas payées avant l’embarquement. Ils ont d’ailleurs observé un mouvement de grève qui a débouché sur de longues heures de négociations. 

Une fois en Egypte, l’équipe a de nouveau été ébranlé par un article du magazine Jeune Afrique, qui classait Clarence Seedorf, deuxième entraîneur le mieux payé de la CAN. Ce média a affirmé que le néerlandais touche 96.000 euros par mois soit 62,9 millions de francs CFA. Une information que la Fédération camerounaise de football a clairement démentie, sans toutefois apporter de précisions.