fr
fr
Bitcoin
61,583
Bitcoin
$ 67,000
Bitcoin
61,583

Affaire Binance : Le Nigeria contre-attaque dans le monde de la cryptomonnaie

Le Nigeria a déclenché une bataille juridique contre la plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance, l’accusant de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme. Cette affaire, révélée lors d’une audience devant la Haute Cour fédérale d’Abuja, met en lumière les enjeux de régulation dans le secteur des cryptomonnaies.

Le Nigeria a engagé une enquête approfondie sur les activités de la célèbre plateforme d’échange de cryptomonnaies Binance, soupçonnée de graves infractions. Les allégations de blanchiment d’argent et de financement du terrorisme ont mené à une demande en justice contre Binance et deux de ses hauts dirigeants. Les accusations portées à leur encontre comprennent le blanchiment d’argent, l’évasion fiscale, la négociation illégale de taux de change étrangers et la dissimulation de fonds illicites, estimés à 35,4 millions de dollars.

Lors de l’audience devant la Haute Cour fédérale d’Abuja, seul Tigran Gambaryan, responsable de la conformité en matière de lutte contre la criminalité financière chez Binance, était présent. Son collègue, Nadeem Anjarwalla, directeur régional de l’entreprise, est en fuite depuis son évasion de garde à vue à la fin du mois de mars. Les autorités nigérianes ont également saisi les passeports de Gambaryan et Anjarwalla.

Binance, l’une des plus grandes plateformes d’échange de cryptomonnaies au monde, a établi une présence majeure au Nigeria, premier marché de cryptomonnaies en Afrique en termes de volume de transactions. Cependant, ces accusations ont jeté une ombre sur sa réputation et ont soulevé des inquiétudes quant à ses pratiques commerciales.

La défense de Gambaryan a contesté son droit à représenter Binance dans cette affaire sans l’autorisation formelle de l’entreprise. En conséquence, la Cour d’Abuja a repoussé le début du procès au 8 avril pour examiner cette question.

Cette affaire, qui secoue le monde de la cryptomonnaie, souligne les défis auxquels sont confrontées les autorités réglementaires dans leur tentative de contrôler et de réguler les activités des plateformes d’échange de cryptomonnaies.